L’équipe pédagogique

L'équipe pédagogique

Paloma García - danse et direction artistique
& Alberto García - chant

 

Création et mise en scène de spectacles, conseil artistique, organisation d’événements autour du Flamenco, professeur de danse : Paloma García a plus d’une corde à son arc.

Aspirant à être danseuse, elle part à Séville en 1999, et y réside pendant 3 ans dans le quartier de Triana. Elle s’est formée auprès de grands maîtres tels El Torombo, Concha Vargas, La Pilonga, Carmen Ledesma …

De retour en France, Paloma García travaille comme danseuse au sein de plusieurs formations, et collabore avec différentes structures en tant que professeur. Suite à une opération, il lui devient physiquement trop difficile d’envisager le Flamenco sur scène … Mais son amour pour le Flamenco n’est en rien altéré. Son envie de le partager la conduit à créer La Cueva de los Flamencos en 2007, soutenue par l’association Flamenco Pasión. Son engagement a permis de susciter l'afición et de fédérer les passionnés rhône-alpins. Paloma sait transmettre son art et sa passion avec dynamisme et générosité.

Alberto García est l'une des plus grandes voix du Flamenco en France. Il débute en 1997, et est rapidement demandé dans toute la France mais aussi à l’étranger.
Alberto se produit aux côtés des musiciens et danseurs français les plus remarquables, et est également sollicité pour se produire auprès d'artistes espagnols de très grande envergure.
Ouvert à d'autres influences musicales, il travaille aussi bien avec des musiciens et danseurs indiens, qu’avec des grands noms du jazz; s’intègre à de grands orchestres de par le monde, enregistre pour le Flamenco, le Jazz ou la musique classique !

Il chante sur les plus grandes scènes de France (Comédie Française et Folies Bergères à Paris, Opéra de Lyon, Grand Auditorium de la Cité de la Musique à La Villette, MC2 de Grenoble, Théâtre Vidy à Lausanne, Théâtre Nanterre Amandiers, au Théâtre Garonne, TNT et Odyssud à Toulouse, TNBA de Bordeaux …) mais aussi de l’étranger (Espagne, Italie, Israel, Japon, Pays Bas, Allemagne, Inde, Chine, Angleterre …)

Parallèlement à ses collaborations avec d’excellents artistes français, il intègre de grandes compagnies comme la Cie 111 d’Aurélien Bory, travaille avec le grand pianiste Alexandre Tharaud, participe à la plupart des créations de Vicente Pradal, ou collabore avec Fatym Layachi …

En tant que professeur de chant, Alberto est sollicité dans beaucoup de lieux d’enseignement : en 2014, il est professeur responsable de la section Flamenco du département de musique traditionnelle de l’École Nationale de Musique de Villeurbanne (69). Actuellement, en plus des stages qu’il donne dans toute la France, il est l’un des professeurs de la réputée “Cueva de los Flamencos” à Lyon.

www.albertogarcia.com

Laura la Mori - danse

 

Laura la Mori fait ses premiers pas de danse a l'âge de 6 ans avec l'initiation à la danse classique et contemporaine. Mais c'est a l'âge de 10 ans qu'elle découvre le Flamenco dans une école de Nantes.     Dès l'âge de 16 ans, elle donne des stages et des cours de Flamenco dans la région nantaise. Elle sera aussi danseuse dans la Compagnie Sirocco pendant ses années lycéennes.

C'est alors que Laura prépare un baccalauréat danse. Elle se spécialise dans la danse contemporaine et étudiera plusieurs techniques dont celles de Martha Graham et Pina Bausch qui marqueront par la suite sa danse. Elle construira alors une véritable culture artistique, et une sensibilité à l'expression corporelle.

Mais c'est à travers le Flamenco qu'elle retrouve son identité et sa façon de s'exprimer. Alors elle décide à 18 ans de partir pour Séville pour suivre une formation professionnelle au Centre d'Art et du Flamenco de Séville. Elle s'imprègne de la culture flamenca et s'enrichit auprès de grandes références dans le monde du Flamenco : Carmen Ledesma, Esperanza Fernandez, Juana Amaya, Ursula Lopez, El Oruco, Pastora Galvan, Adela Campallo, La Moneta...

A son retour en 2012 elle débute une licence d'histoire de l'art à l'Université de Nantes, avec l'envie de développer sa culture artistique. Finalement, c'est à Séville qu'elle valide sa licence où elle continue sa formation de danseuse en parallèle des cours à la faculté . Elle connaît en 2015 l'expérience des "tablaos" et peñas flamencas à Séville. Elle se produit à la Casa Ensamblá, la Flamenquería, la Puerta Sol mais aussi dans la Peña la plus ancienne de Séville : "Torres Macarena" où elle participe au concours de "Carmen Ledesma".

Chaque retour en France est pour elle l'occasion de transmettre la culture qui la passionne à travers des spectacles et des stages dans sa région.

En 2016, elle présente pour la première fois en France un tablao traditionnel dans plusieurs théâtres du sud accompagnée de la danseuse sévillane Amada Escudero et des artistes Cécile Evrot, Leny « El Flaquito », Melissa Doya, Marina Doya et Guillermo Guillén.

Alexis Botella "Botellín" - guitare et chant

 

Alexis Botella " Botellín " A l’âge de 14 ans, Alexis s’intéresse à la musique et principalement à la guitare, plus particulièrement la guitare rock et blues.
A ses 18 ans, la recherche de ses origines espagnoles l’amènera à s’intéresser au Flamenco, et il s’inscrit alors à l’école de danse locale “Y Olé (Centro de Arte Flamenco de Strasbourg)”. Il y fait la rencontre de Cédric Pierson et Inés César Paños, les fondateurs de l’école, et respectivement professeur de guitare et professeur de danse. Alexis accompagne les cours de danse aux palmas, et apprend ainsi les bases du rythme flamenco. Il accompagnera par la suite les cours à la guitare toujours sous la tutelle de Cédric et Inés qui ne cesseront de lui apporter leur savoir.

Son grand père, dernier représentant de la branche espagnole de sa famille, lui offre une vieille cassette audio de « Canalejas de Puerto Real » et de « Los Romeros De La Puebla ». Cela confirmera son attirance pour le Flamenco et la volonté de revenir à la source des ses origines. Après avoir obtenu son bac, il s’inscrit à la faculté de musicologie où il ne restera pas jusqu’au bout du cursus. Il suit quand même les cours intensivement, mais la formation étant plutôt classique, il ne sera pas séduit par cette orientation. En parallèle, bénévole actif de « Y Olé », il fait désormais partie de l’équipe musicale et accompagne les cours au côté de Cédric, certaines fois au chant, à la guitare ou aux palmas, selon les besoins, car il partage le chant avec d’autres membres de Y Olé, natifs de Malaga, ou de Grenade. Il suivra également l’équipe dans les festivals flamencos de Rivesaltes, Mont de Marsan où Jerez, et prendra des cours avec de nombreux guitaristes, tels que Jesus Guerrero, Pepe Del Morao, Santiago Moreno, Manuel Parrilla, Antonio Rey, Jorge Sanchez « El Pisao », Rafael Rodriguez El Cabeza, Curro de Maria, Carlos de Jacoba. Il profitera également du « Printemps du flamenco », évènement situé dans une ville à côté de Strasbourg, où viennent des artistes comme « La Lupi », « Carmen Camacho », « Felipe de Algeciras » entre autres. Alexis est aussi un grand aficionado du chant, et c'est tout naturellement qu'il se mettra progressivement à chanter. Il dit aimer autant la guitare que le chant ! Alexis est avide de connaissances et il aime partager son savoir de la culture flamenca.

Lea Llinares - danse

 

Lea Llinares C’est à l’âge de 18 ans, suite à de nombreuses années de formation classique et classique espagnol que Léa Llinares découvre le Flamenco grâce aux écoles toulousaines “La Fábrica Flamenca” de Stéphanie Fuster ou “La Bulería” de Vanessa Domiati. Elle puise alors dans le Flamenco toute l’énergie nécessaire pour affronter son lendemain à un moment où sa vie le lui demandait.

C’est lors de stages en Espagne avec des artistes tels que Mercedes Ruiz, Concha Jareño, Chiqui de Jerez ou Javier Latorre, qu’elle découvre l’Andalousie. Sa révélation fut telle qu’elle décide peu de temps après, en 2011, de partir s’installer à Séville et d’approfondir sa formation au sein de la “Fundación de Arte Flamenco Cristina Heeren”. C’est auprès de maestros tels que Ana Morales, Javier Barón, El Choro, Ramón Martínez, El Lebri, et tout particulièrement Milagros Mengíbar, qu’elle s’enrichit de jour en jour. Son assiduité et sa persévérance la récompensent. En 2012, elle obtient une bourse d’étude de la “Fundación Cristina Heeren afin de poursuivre sa formation.
Depuis, elle complète également son apprentissage lors de cours réguliers avec Adela Campallo, Manuel Betanzos, Ursula López, Luisa Palicio, Guadalupe Torres, Pilar Ortega …
En parallèle, elle se produit régulièrement dans les tablaos sévillans : “La Caja Negra”, “Peña Niño de la Alfalfa”, “Sala Garufa”, “La Puerta Sol”, “El Flamenquito”, ; mais aussi en France, “Lunares”, “La Bulería”, “Peña Flamenca Rebeca”, “L’Atelier Flamenco”…
En 2013, elle crée avec la danseuse Mathilde Antón le spectacle Senderos, produit au “Flamenco Pourpre” de Bergerac. En 2014, on notera sa participation au Festival “Passe ton Bach d’abord” en tant que danseuse soliste interprète pour la Cie Tardy. Elle participe également au Festival “SineMasal” en Turquie, ainsi qu’au premier festival “Flamenco Alternativo” de Sevilla avec le spectacle “Bailáme”. En 2015, elle intègre l’équipe pédagogique de “La Fábrica Flamenca” où elle y transmet sa passion pour l’art flamenco et la danse. Elle y enseignera deux ans. Elle crée également son premier spectacle soliste “No me ha dejado” accompagnée par Kiko Ruiz, Alberto García et Juan Manuel Cortes. On la remarque aussi en tant qu’artiste invitée pour la Cie “Retorno Flamenco “ avec le spectacle “Cruzando el Puente” présenté en juillet dernier au Festival de Arte Flamenco de Mont de Marsan, ou encore auprès du groupe bordelais “Calle las Minas”. En 2016, elle assure la direction artistique du spectacle “VivenciAs”, présenté aux RFA 2016 d’Albi. On la remarquera aussi dans la Cie de Vicente Pradal pour les spectacles “Del Flamenco a Lorca” et “Medianoche”.

 

 

Eva Luisa - danse
& Juan Manuel Cortés - palmas, théorie, cajón

Eva Luisa et Juan Manuel Cortés sont deux artistes nîmois. De leur rencontre est née la Cie Luisa. Depuis plusieurs années, ils partagent leur vie entre l’Andalousie où ils puisent avec passion et respect aux sources du flamenco, et les scènes internationales.

Danseuse, chorégraphe, et professeur, Eva Luisa a du Flamenco une vision très ouverte, à la fois traditionnelle et stylisée. Sa formation commence en France en 1996 et se poursuit à Séville auprès de grands artistes que sont Andrés Marín, Belen Maya, Pastora Galván, Andrés Peña, Rocio Molina ou encore Eva Yerbabuena.

Tous ceux qui l’ont vue danser reconnaissent son talent et son charisme qui illuminent la scène. Travailleuse acharnée, vibrant au rythme de sa passion, sa danse est à son image, à la fois intérieure et volontaire, subtil mélange de la force et de la grâce. C’est définitivement dans le Flamenco qu’Eva Luisa se ressource, entrainant le spectateur dans le sillage de sa sensibilité.

Juan Manuel Cortés est un artiste tourbillonnant. Il écume les grandes scènes, dialogue avec de nombreux artistes, puis reprend sans transiger sa quête d’un flamenco absolu. Profond et intraitable sur la tradition, Juan Manuel est un compositeur raffiné, un interprète racé, énergique, un orfèvre du « compas », capable d’enchainer avec finesse et subtilité tout l’éventail du répertoire flamenco.

Pédagogue passionné, Juan Manuel ose le pari de dénouer clairement, avec nombre d’illustrations sonores et de supports visuels, quelques-uns des mystères propres au flamenco. Il décrypte les formes musicales et nous guide dans le labyrinthe des divers styles du flamenco.

www.compagnieluisa.com

Fátima Hoces Fuentes - Espagnol appliqué au Flamenco

Fatima

 

Fatima Hoces Fuentes est née à Alcala la Real, près de Grenade. En 2010, elle suit un programme Erasmus à Montpellier, puis elle obtient son diplôme en Traduction et Interprétariat à l'Université de Grenade. Actuellement, et depuis 2013, elle enseigne l'espagnol dans l'Académie de Lyon. Elève danseuse à La Cueva de los Flamencos, Fátima souhaite mettre ses connaissance et sa pédagogie au service du Flamenco !