L’équipe pédagogique

L'ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE

Paloma García - danse et direction artistique
& Alberto García - chant

 

Création et mise en scène de spectacles, conseil artistique, organisation d’événements autour du Flamenco, professeur de danse : Paloma García a plus d’une corde à son arc.

Aspirant à être danseuse, elle part à Séville en 1999, et y réside pendant 3 ans dans le quartier de Triana. Elle s’est formée auprès de grands maîtres tels El Torombo, Concha Vargas, La Pilonga, Carmen Ledesma …

De retour en France, Paloma García travaille comme danseuse au sein de plusieurs formations, et collabore avec différentes structures en tant que professeur. Suite à une opération, il lui devient physiquement trop difficile d’envisager le Flamenco sur scène … Mais son amour pour le Flamenco n’est en rien altéré. Son envie de le partager la conduit à créer La Cueva de los Flamencos en 2007, soutenue par l’association Flamenco Pasión. Son engagement a permis de susciter l'afición et de fédérer les passionnés rhône-alpins. Paloma sait transmettre son art et sa passion avec dynamisme et générosité.

Alberto García est l'une des plus grandes voix du Flamenco en France. A ses débuts en 1997, il partage la scène avec Jean Marais dans l'Arlésienne avec une musique de Bizet arrangée par Catherine Lara, il participe aux tournées de Le Cid Flamenco (mise en scène par Thomas le Douarec) en France (Théâtre la Madeleine, Théâtre Marigny ...) et à l’étranger.
Alberto se produit aux côtés des musiciens et danseurs français les plus remarquables, et est également sollicité pour se produire auprès d'artistes espagnols de très grande envergure tels Curro Fernandez, El Extremeño (chant), Rafael de Carmen, Andrés Peña, Andrés Marin, Ramón Martinez, Alfonso Losa, El Mistela, Ana Morales (danse), Oscar Lago, Miguel, Paco et Eugenio Iglesias, Jesús Guerrero, Canito, Mariano Campallo ... Il partage l'affiche de grands festivals avec des figures telles Manuel Agujetas, El Cigala, Mercedes Ruiz ... et a le privilège de faire la première partie des spectacle de El Grilo, la Paquera de Jerez ...
Ouvert à d'autres influences musicales, il part un mois en Inde avec Mariano Cruceta pour la création "Inde Fusion", participe à "Entre ciel et terre" de Rurkmini Chaterjee, et se produit dans Gipsy Connection produit par Sons du Monde, projets dans lesquels il collabore avec des musiciens indiens. Il est invité par le Grand Orchestre Andalou d'Israel et fait une tournée dans les plus importantes villes du pays. Il participe à l'enregistrement du disque "Caja Negra" de Pierre Bertrand (directeur du Paris Jazz Big Band) avec lequel il s'est produit à maintes reprises avec des musiciens comme Louis winsberg, Ibrahim Malouf, Stéphane Chausse, Jérôme Regard, Christophe Walemme, Alfio Origlio, Sylvain Luc ... Puis à l'enregistrement de Joy (album inclassable aux Victoires du Jazz) avec lequel il tourne actuellement.
Vicente Pradal l’intègre dans sa création « El divan del tamarit », mise en scène par José Manuel Cano Lopez, puis en 2008, dans Yerma, créé et joué pendant trois mois à la Comédie Française à Paris, puis dans toute la France.
La même année, Alberto participe à la création de « questcequetudeviens? », spectacle mis en scène par Aurélien Bory pour Fani Fuster. La première mondiale a lieu au TNBA de Bordeaux, puis il est joué au Théâtre Vidy à Lausanne, Théâtre Nanterre Amandiers, Théâtre Garonne à Toulouse, Maison de la Danse à Lyon (2018)… En mars 2011, « questcequetudeviens? » est aussi joué en Espagne dans le cadre du festival flamenco Viene del sur à Séville (Théâtre Central), Grenade (Théâtre Alhambra), Malaga (Théâtre Canovas), Londres (Barbican) où il est nominé en 2014 aux Olivier Awards. Le spectacle est actuellement en tournée (France, Allemagne, Italie,Martinique…)
Fin 2010, Alberto rencontre le pianiste Alexandre Tharaud et ils créent ensemble le duo Scarlatti / Chant flamenco.
Il se produit à ses côtés sur la scène de la MC2 de Grenoble dans le cadre du festival Les détours de Babel (nouveau projet des 38e Rugissants et du Grenoble Jazz Festival), au festival Amadeus à Genève puis à la Salle des pas perdus àPoitiers en juin 2012, au festival de Gradignan et à la Cité de la Musique en novembre 2013.
En juillet 2014, à Régny, et en 2015, à la Scène Nationale de Tarbes et au Prinsengrachtconcert d'Amsterdam. Il l’invite aussi à ses côtés sur le plateau de France Musique en 2017.

En avril et mai 2014, il participe au projet « Rallumer les étoiles » de la comédienne Fatym Layachi aux cotés de Niño Josele, Jamal Nouman, Mohamed El Ouahabi, Rachid Zeroual, Ptit Moh (Casablanca, Rabbat, Chefchaouen…)
Par la suite, Niño Josele l'invite a jouer dans son projet commun avec Aziz Sahmaoui (Théâtre de la mer à Sète…)
En 2017 Louis Winsberg fait appel à lui pour le 3ème opus de Jaleo « For Paco » en tournée actuellement(Scène Nationale d’Angoulème, Institut du Mode Arabe…)
En 2016 et 2017, il donne sa voix aux deux volumes des “ Guide d’accompagnement du chant flamenco” de la collection l’Oeil de la Letra écrits par José Sanchez et dirigés par Philippe Grand.

En tant que professeur de chant, Alberto est sollicité dans beaucoup de lieux d’enseignement : en 2014, il est professeur responsable de la section Flamenco du département de musique traditionnelle de l’École Nationale de Musique de Villeurbanne (69). Actuellement, en plus des stages qu’il donne dans toute la France, il est l’un des professeurs de la réputée “Cueva de los Flamencos” à Lyon.

www.garciaalberto.com

Alban Lorini " Buli " - direction musicale et accompagnement de la danse

Enfant, Alban Lorini a été baigné dans la musique.   
Avec son père,percussionniste amateur, il développe son goût pour le rythme. C’est à l’âge de 14 ans qu’il commence la guitare. Musicien éclectique, il joue dans plusieurs groupes aux styles variés avec lesquels il aura l’occasion de se produire en France et à l’étranger : Suisse, Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovaquie, ou encore en Serbie. Il découvre la guitare flamenca à 17 ans, et très rapidement une passion naît, ce qui l’amène à s’installer à Séville en 2012. Il étudie à la Fundación Cristina Heeren de Arte Flamenco où il aura l’occasion de se former auprès de maîtres tels que Pedro Sierra, Eduardo Rebollar, Paco Cortés, ou encore Niño de Pura. De retour à Lyon en 2013, il intègre La Cueva de los Flamencos, école de danse réputée, comme professeur de guitare et de compás (rythme). Il devient également le guitariste chargé de l’accompagnement des cours et stages de l’école. Il aura ainsi l’occasion d’accompagner fréquemment des maestros(as) venu(e)s d’Espagne comme Carmen Ledesma ; ainsi que les cours
réguliers offerts par diverses danseuses du panorama flamenco français comme Paloma García, Helena Cueto, Eva Luisa, Laura la Mori, Léa Llinares ou Mathilde Antón.
Cette même année, il commence son cursus de DEM en guitare flamenca à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne, complétant ainsi sa formation de musicien. Il obtient son diplôme en
2017. Ayant à coeur de toujours parfaire sa connaissance du flamenco, il se réinstalle à Séville en 2017. Il rentre comme guitariste fixe dans le tablao La Casa Ensambla, tout en continuant de se
former auprès de guitaristes reconnus comme Eduardo Rebollar pour l’accompagnement du chant ou encore Juan Campallo pour l’accompagnement de la danse.
De plus, il accompagne les cours de danse de José Manuel « El Oruco » et de Juana Amaya. Présent sur la scène française, Alban se produit régulièrement au côté d’artistes flamencos reconnus tels que les chanteurs Alberto García, Cristo Cortés, Jesús de la Manuela, Juan Carlos Principal, les danseuses Paloma García, Helena Cueto, Eva Luisa (danse), ou encore le percussionniste Juan Manuel Cortés.

Mathilde Antón - danse

 

 

Originaire du Sud-Ouest de la France, Mathilde Antón découvre le Flamenco dès son plus jeune âge à Toulouse, tout d'abord auprès de Mélinda Sala et Estefanía Suissa à la Peña Alma Flamenca ; puis à la Fábrica Flamenca de Stéphanie Fuster.
L'année 2011 est celle de son départ pour l'Espagne, tout d'abord à Madrid dans la prestigieuse école d’Amor de Dios avec Pepa Molina, Alfonso Losa, Miguel Cañas, Inmaculada Ortega, Carmen "La Talegona" ou encore Concha Jareño. Puis elle s’installe à Séville en janvier 2012 où elle complète sa formation en recevant les enseignements de grands ''maestros'' sévillans tels qu' Ursula López, Andrés Peña, Adela Campallo, Pilar Ogalla, Manuel Betanzos ; ainsi que des stages auprès d'Eva La Yerbabuena, La Moneta, Patricia Guerrero, La Lupi...
De 1996 à 2014 elle fait partie de la compagnie de théâtre ''L'Atelier Théâtre de Mauvezin'' avec laquelle elle se produit en France mais aussi à l'international : Espagne, Maroc et Tunisie. En 2009 et 2012 elle obtient deux prix d'interprétation féminine au Festival Méditerranéen de Théâtre de Tunis., tout d'abord auprès de Mélinda Sala et Estefanía Suissa à la Peña Alma Flamenca ; puis à la Fábrica Flamenca de Stéphanie Fuster.

Sa carrière de danseuse soliste débute en 2014 dans différents tablaos et peñas de la géographie andalouse : Flamenqueria-Orillas de Triana, Peña Niño de la Alfalfa, El Milagritos, La Caja Negra de Séville ; Peña el Pozo de las Penas de Los Palacios, Tablao El Quinqué de Ronda, Tablao Felah-Mengu de Huelva, Peña Flamenca Casa de Alora de Malaga, Peña Flamenca de Estepona. Elle intègre des circuits et festivals de flamenco : Circuito 8 Provincias de La Federación de Peñas de Andalucía (2016), Festival de Flamenco Alternativo de Sevilla (2014), Miércoles a compás del Centro Andalúz de Arte Contemporáneo de Sevilla (2014) ; et commence également à être appelée à l'étranger sur différents projets (stages, tablaos, ou spectacles) : Belgique, Pays-Bas, Finlande, Japon, Turquie.

Elle présente plusieurs spectacles au sein de diverses compagnies françaises : ''Senderos'' de la Compagnie Senderos au festival Flamenco Pourpre de Bergerac (2013), ''Cruzando el Puente'' de la Compañia Retorno Flamenco au Festival Arte Flamenco de Mont-de-Marsan (2015), ''VivenciAs'' de la Cía Léa Llinares aux Rencontres Albi Flamenca (2016). Son premier spectacle en solitaire, ''Semblanzas'', voit le jour à l'occasion du Mois de la Danse 2014 et est présenté à l'occasion de la Noche flamenca de Grisolles et des Estivales de Bergerac en 2015. Plus récemment, elle se produit en mai 2017 au festival des Nuits Flamencas d'Avignon, partageant l'affiche avec des artistes espagnols et français de renom.

Son parcours se voit récompensé en 2015 lorsqu' elle termine demi-finaliste du concours Desencaja de l'Instituto Andaluz de la Juventud, représentant la province de Séville au Teatro Central de Séville, ce qui lui permet par la suite d'intégrer en 2016 le circuit de Peñas de Guardia organisé para la Federación Provincial de Entidades Flamencas de Sevilla. Plus récemment, elle est finaliste en juin 2017 du Concurso de Baile Jóven organisé par la Fundacion Cristina Heeren à la Sala Compañia de Jerez de la Frontera.

Stéphanie Fuster lui confie des cours au sein de son école toulousaine, La Fábrica Flamenca en 2010-2011. Après son départ à Madrid puis Séville, c'est ensuite par le biais d'allers-retour à l'occasion de stages ponctuels qu'elle continue à développer sa pédagogie.

L'essentiel de ses interventions se fait d'abord sur Toulouse et environs (La Fábrica Flamenca, Lunares, L'Atelier Flamenco, Evidanse à Lombez, Azahar Flamenco et Arte Andaluz à Tarbes), mais aussi à Lyon (La Cueva de los Flamencos, Passion Flamenco de Mâcon), aux Antilles Françaises ( Assco de Saint-Barthélémy) ; et enfin à l'étranger : Belgique (Sabor Flamenco de Charleroi), Finlande (Colectivo Brindamos Flamenco de Helsinki), Turquie (festival itinérant SineMasal).

De mai à septembre 2016 elle est enseignante à l'école Alma de Flamenco de Fukuoka, Japon, avant de renouveler l'expérience dans la ville d'Osaka de janvier à Avril 2018. En juillet 2017 elle organise avec Léa Llinares la 1ère édition de ''Al Compás de Julio'', stage d'été de danse flamenca de Toulouse.

www.mathilde-anton.com

Eva Luisa - danse
& Juan Manuel Cortés - palmas, théorie, cajón

Danseuse, chorégraphe, et professeur, Eva Luisa a du Flamenco une vision très ouverte, à la fois traditionnelle et stylisée. Sa formation commence en France en 1996 et se poursuit à Séville auprès de grands artistes que sont Andrés Marín, Belen Maya, Pastora Galván, Andrés Peña, Rocio Molina ou encore Eva Yerbabuena.

Eva Luisa fonde en 2007  la  Compagnie Luisa avec Juan Manuel Cortes, pour laquelle elle dirige et produit des spectacles traditionnels  tel que : « Flamenco por Dentro », « Autrefois nous étions des oiseaux », (spectacle jeune public), « Mujeres en Cuadro » (qui remporte le prix « jeunes espoirs du flamenco » au Festival international de flamenco de Genève), « Acuérdate » et  d’autres plus expérimentaux comme « N°5 PDF », « A fleur de peau » ou encore « Luisa cube ». Ces différents spectacles ont intégré  des  festivals prestigieux tels le « Festival Flamenco de Nîmes », « Arte flamenco de Mont de Marsan », Rivesaltes, ou encore « Comme un Festival » à Toulouse, et des programmations ponctuelles dans de nombreuses villes de France et d’Europe. “Diviértete”, son dernier spectacle, est actuellement en tournée.

En 2013 naît le 1er opus de « Diálogo con la Muerte », une création vidéo réalisée par Prisca B. et basée sur une réflexion sur la Mort. Les 2 prochains opus sont en cours de réalisation.

La Compagnie Luisa s’entoure d’artistes de grande renommée venus de France et d’Espagne : Alberto García, Niño de Elche, Pedro « El Picante », Antonio Moya, Mariano Campallo, Cristobal Corbel, Matias Lopez « El Mati » pour n’en citer que quelques-un.

Eva Luisa participe également à d’autres créations comme celles du compositeur et chanteur  Vicente Pradal « Del Flamenco a Lorca », récemment étrenné en 2015 et prochainement, « Medianoche », programmé dans de nombreuses Scènes Nationales.  Eva Luisa intègre également  en 2015 la compagnie « La Cueva de los flamencos » , et participe au spectacle de la guitariste Lydie Fuerte « Una » et du pianiste Rafael Pradal « Cuartet ».

Eva Luisa partage sa carrière professionnelle entre la scène et l’enseignement. Elle transmet le Flamenco aux côtés de Juan Manuel Cortes avec lequel ils ont élaboré une méthode d’enseignement particulière  basée sur une  vision globale du flamenco  en étudiant  conjointement  la danse,  la rythmique, l’étude et la compréhension, la théorie  et la  culture  flamenca. Ils animent des ateliers partout en France et plus particulièrement à Toulouse (école Lunares) et à Lyon (La Cueva de los Flamencos). Ils sont à l’origine également des « Vacances flamencas en Cévennes »   qui se déroulent chaque été, depuis 2010. Une semaine complète pour vivre, ressentir et partager le flamenco. Une autre semaine de vacances estivales a vu le jour en  2014 : « Ciotat-Plage ». Leur pédagogie leur a permis d’intégrer en 2014 et 2015 le prestigieux festival “Les Suds à Arles ».

Tous ceux qui l’ont vue danser reconnaissent son talent et son charisme qui illuminent la scène. Travailleuse acharnée, vibrant au rythme de sa passion, sa danse est à son image, à la fois intérieure et volontaire, subtil mélange de la force et de la grâce. C’est définitivement dans le Flamenco qu’Eva Luisa se ressource, entrainant le spectateur dans le sillage de sa sensibilité.

Juan Manuel Cortés est un artiste tourbillonnant. Il écume les grandes scènes, dialogue avec de nombreux artistes, puis reprend sans transiger sa quête d’un flamenco absolu. Profond et intraitable sur la tradition, Juan Manuel est un compositeur raffiné, un interprète racé, énergique, un orfèvre du « compas », capable d’enchainer avec finesse et subtilité tout l’éventail du répertoire flamenco.

Pédagogue passionné, Juan Manuel ose le pari de dénouer clairement, avec nombre d’illustrations sonores et de supports visuels, quelques-uns des mystères propres au flamenco. Il décrypte les formes musicales et nous guide dans le labyrinthe des divers styles du flamenco.

www.compagnieluisa.com

Lea Llinares - danse

 

C’est à l’âge de 18 ans, suite à de nombreuses années de formation classique et classique espagnol que Léa Llinares découvre le Flamenco grâce aux écoles toulousaines “La Fábrica Flamenca” de Stéphanie Fuster ou “La Bulería” de Vanessa Domiati. Elle puise alors dans le Flamenco toute l’énergie nécessaire pour affronter son lendemain à un moment où sa vie le lui demandait.

C’est lors de stages en Espagne qu'elle découvre l'Andalousie. La révélation fut telle qu’elle décide peu de temps après, en 2011, de partir s’installer à Séville et d’approfondir sa formation au sein de la « Fundacion d’Arte Flamenco Cristina Heeren ». Son assiduité et sa persévérance la récompensent. En 2012, elle obtient une bourse d’étude de la « Fundación Cristina Heeren » afin de poursuivre sa formation. Depuis elle complète également son apprentissage lors de cours réguliers avec Adela Campallo, Ursula Lopez, Luisa Palicio, Guadalupe Torres, Mercedes de Córdoba...
En parallèle, elle se produit régulièrement dans les tablaos sévillans : ''La Caja Negra'', ''Peña Niño de Alfalfa'', ''Sala Garufa", ''La Puerta Sol '', "El Quinqué" mais aussi en France.
En 2013, elle crée avec la danseuse Mathilde Fornelli Antón le spectacle "Senderos", produit au Festival "Flamenco Pourpre" de Bergerac.
En 2014, on notera sa participation au Festival "Passe ton Bach d'abord" en tant que danseuse soliste interprète pour la Cie Tardy. Elle participa également au Festival SineMasal en Turquie, ainsi qu'au premier festival "Flamenco Alternativo" de Sevilla avec le spectacle "Bailame".
En 2015, Elle intègre l'équipe pédagogique de "La Fábrica Flamenca" où elle y transmet sa passion pour l'art Flamenco et la danse. Elle y enseignera deux ans.
Elle crée également son premier spectacle soliste "No Me Ha Dejado" accompagnée par Kiko Ruiz, Alberto García et Juan Manuel Cortes. On la remarque aussi en tant qu'artiste invitée pour la Cie "Retorno Flamenco" avec le spectacle "Cruzando el Puente", présenté en juillet 2015 au Festival d'Arte Flamenco de Mont de Marsan, ou encore auprès du groupe bordelais "Calle las Minas" de Nicolas Saez pour son dernier spectacle "De Allí Paca".
En 2016, elle assure la direction artistique du spectacle VivenciAs, présenté aux RFA 2016 d'Albi. On la remarquera aussi dans la compagnie de Vicente Pradal pour les spectacles "Del Flamenco a Lorca" et "Medianoche", ainsi qu'au Festival Arte Flamenco de Mont de Marsan en soliste.
En 2017, elle est finaliste du concours "Talento de Baile 2017" organisé par la Fundacion Cristina Heeren avec la collaboration de l'Instituto Andaluz del Flamenco sur la scène de la Sala Compañia de Jerez. Dans une recherche créative plus personnelle, elle crée également son dernier spectacle "Desvelo".

www.lea-llinares.com

Laura la Mori - danse

 

Laura la Mori fait ses premiers pas de danse a l'âge de 6 ans avec l'initiation à la danse classique et contemporaine. Mais c'est a l'âge de 10 ans qu'elle découvre le Flamenco dans une école de Nantes.     Dès l'âge de 16 ans, elle donne des stages et des cours de Flamenco dans la région nantaise. Elle sera aussi danseuse dans la Compagnie Sirocco pendant ses années lycéennes.

C'est alors que Laura prépare un baccalauréat danse. Elle se spécialise dans la danse contemporaine et étudiera plusieurs techniques dont celles de Martha Graham et Pina Bausch qui marqueront par la suite sa danse. Elle construira alors une véritable culture artistique, et une sensibilité à l'expression corporelle.

Mais c'est à travers le Flamenco qu'elle retrouve son identité et sa façon de s'exprimer. Alors elle décide à 18 ans de partir pour Séville pour suivre une formation professionnelle au Centre d'Art et du Flamenco de Séville. Elle s'imprègne de la culture flamenca et s'enrichit auprès de grandes références dans le monde du Flamenco : Carmen Ledesma, Esperanza Fernandez, Juana Amaya, Ursula Lopez, El Oruco, Pastora Galvan, Adela Campallo, La Moneta...

A son retour en 2012 elle débute une licence d'histoire de l'art à l'Université de Nantes, avec l'envie de développer sa culture artistique. Finalement, c'est à Séville qu'elle valide sa licence où elle continue sa formation de danseuse en parallèle des cours à la faculté . Elle connaît en 2015 l'expérience des "tablaos" et peñas flamencas à Séville. Elle se produit à la Casa Ensamblá, la Flamenquería, la Puerta Sol mais aussi dans la Peña la plus ancienne de Séville : "Torres Macarena" où elle participe au concours de "Carmen Ledesma".

Chaque retour en France est pour elle l'occasion de transmettre la culture qui la passionne à travers des spectacles et des stages dans sa région.

En 2016, elle présente pour la première fois en France un tablao traditionnel dans plusieurs théâtres du sud accompagnée de la danseuse sévillane Amada Escudero et des artistes Cécile Evrot, Leny « El Flaquito », Melissa Doya, Marina Doya et Guillermo Guillén.

Lucas Vitorino - guitare

 

Ce n'est qu'après 15 ans de formation classique que Lucas Vitorino découvre de près le flamenco, à Séville, pendant une année passée à y étudier la guitare.

Habitant par hasard à deux pas de la célèbre "Carbonería" (fermée depuis), il commence à en user les bancs la plupart des soirs de la semaine, souvent sur le chemin du retour d'un tablao. Rapidement, le virus est attrapé, et quand il n'écoute pas les sacs entiers de disques empruntés à la bibliothèque locale, il s'initie à la guitare flamenca avec des professeurs locaux. La proportion de guitarre classique dans son emploi du temps baisse progressivement, et son afición grandit.

En rentrant en France, il assiste pendant le festival flamenco de Bergerac à un concert du cantaor El Pola accompagné par Juan del Gastor. C'est la goutte de fino qui fait déborder le verre : à partir de ce moment, il ne restera plus que le flamenco.

A Lyon, il rencontre par hasard l'équipe de la Cueva et commence à suivre des cours avec Alban Lorini " Buli " et Alberto García. En parallèle, il repart régulièrement à Séville pour prendre des cours avec des guitaristes comme Mariano Campallo, Antonio Moya et Eduardo Rebollar. 

Il participe à la création de Flamenkeando, la troupe des élèves avancés de la Cueva, dans laquelle il accompagne et chante depuis 3 ans.

Fátima Hoces Fuentes - Espagnol

Fatima

Fatima Hoces Fuentes est née à Alcala la Real, près de Grenade. En 2010, elle suit un programme Erasmus à Montpellier, puis elle obtient son diplôme en Traduction et Interprétariat à l'Université de Grenade. Actuellement, et depuis 2013, elle enseigne l'espagnol dans l'Académie de Lyon. Elève danseuse à La Cueva de los Flamencos, Fátima souhaite mettre ses connaissance et sa pédagogie au service du Flamenco !